Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3555 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Pandav0x, Pierax, CapCom.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 20-10-14 (RSS) :
Ajout du test de Resogun sur PS4 par Kaede.

156 mots dans le dico.
1356 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Resogun
- Raiden DX
- Blade Eagle 3D
- Astebreed
- Megalopolis SOS
- Crimzon Clover World Ignition
- Orgasmatron
- Shinjinrui – The New Type
- Zanac
- Bishoujo Control
Les 15 derniers...


Google+
Raiden Legacy
Raiden IV Raiden Trad
Iphone Année : Testé par Tous les articles de Mickey
Editeur : Seibu / Success / DotEmu Dernière màj. le 04-12-2012
Un joueur
Scrolling Vertical










Note : ce test a été réalisé à partir d’une version éditeur. Des modifications auront peut-être été apportées au jeu d’ici sa sortie officielle.

Après avoir publié entre autres les célèbres R-Type et Blazing Star, le studio français DotEmu, spécialisé dans le portage des grandes gloires du passé sur Smartphones et PC, nous propose aujourd’hui une compilation de shoot’em ups au contenu plus qu’alléchant. “Raiden Legacy”, un nom qui ferait vibrer n’importe quel fan de shoot’em up, nous permet en effet de retrouver rien de moins que Raiden, Raiden Fighters, Raiden Fighters 2 et Raiden Fighters Jet directement dans notre poche !

Inutile de revenir en détail sur les qualités de ces titres déjà testés dans tous les sens sur notre site. Raiden est une légende à lui tout seul, l’un de nos plus dignes représentants du shoot vertical oldschool, aussi classique qu’efficace. Squattant quasi toutes les salles d’arcade françaises de l’époque et porté sur un grand nombre de supports, de la PC Engine à la Playstation en passant par la Lynx ou la Jaguar, impossible d’être passé à coté de lui ! Malheureusement plus confidentielle puisque portée jusqu’alors exclusivement sur XBox 360, la série des Raiden Fighters représente quant à elle la quintessence du shoot’em up militaire nerveux, brutal et viril, de ceux qui en mettent plein la vue et ne laissent pas le moindre instant de répit au joueur. D’une richesse exceptionnelle, avec une quantité phénoménale de secrets à découvrir, un système de missions à embranchement et une pléthore de vaisseaux à essayer, les trois Raiden Fighters se montrent également d’une exigence assez folle pour tous les amateurs de scoring. Items à ramasser dans un ordre donné, enchaînement d’actions précises parfois réalisables uniquement lors de certaines sections et prises de risques démesurées demandent au joueur une rigueur de tous les instants pour espérer voir son score commencer à décoller. Presque un détail comparé au plaisir de jeu et à toute l’adrénaline procurés par ces trois titres incontournables, tous aussi bons les uns que les autres ! On reste cependant surpris par l’absence du fantastique Raiden 2 qui aurait complété à merveille cette sélection.

Mais revenons-en à ce que nous propose DotEmu avec son Raiden Legacy. Les quatre jeux nous sont ici présentés dans leurs versions arcade remaniées pour des contrôles tactiles, par dessus lesquelles a été ajoutée une interface dédiée permettant de naviguer d’un jeu à l’autre et d’accéder à divers menus et options. Ici pas de title screen, d’attract mode, de possibilité d’entrer son nom en fin de partie ou de consulter le hall of fame local : démarrer une partie mène directement à l’écran de sélection du vaisseau, et les high scores sont uniquement sauvegardés sous Game Center. Les introductions animées restent quant à elles accessibles depuis un menu dédié. On note malheureusement quelques autres petites infidélités aux versions arcade qui risquent de décevoir un peu les fans les plus acharnés. Tout d’abord, le nombre de vies est fixé à 5 par crédit au lieu des 3 habituelles, sans possibilité de le changer. Ensuite, l’apparition aléatoire des stages de certains jeux est passée à la trappe : ils se succèdent ici toujours dans un ordre prédéfini. Pas de trace non plus des modes Special et Expert de Raiden Fighters Jet, et apparemment pas moyen de sélectionner les différents vaisseaux cachés. Enfin, seuls deux niveaux de difficulté sont sélectionnables : moyen et difficile, correspondant respectivement aux difficultés normal et very hard des versions arcade. On imagine facilement que ces choix ont été faits afin de ne pas trop disperser les scores sur les leaderboards en ligne. Coté nouveautés, on trouve un mode mission qui permet de démarrer une partie au stage de son choix, et un mode entraînement dans lequel il est possible de se concentrer sur un stage donné, parmi ceux qui ont été débloqués via le mode arcade.

De manière générale et malgré la difficulté assez élevée des jeux, la jouabilité tactile reste correcte. Une option bien pensée permet de placer précisément les boutons de tir, bombe et pause où l’on veut à l’écran. Il est possible d’activer un autofire automatique, ce qui est plutôt recommandé à moins de faire partie d’une famille de céphalopodes, et de jouer au choix avec des contrôles “Arcade Touch” qui respectent la vitesse de déplacement originale des vaisseaux, ou “Fast Touch” qui les rendent plus rapides puisque directement solidaires du doigt. On préférera là aussi cette dernière option qui s’avère bien plus adaptée à un maniement tactile et qui sied à merveille au rythme effréné des trois Raiden Fighters. Bien sûr, nous ne sommes jamais à l'abri des problèmes récurrents liés à ce type de contrôles, notamment la difficulté à se mouvoir en bas de l’écran en full screen, le vaisseau étant soit trop haut, soit masqué par le doigt. Les choses se compliquent un peu lorsqu’il s’agit d’utiliser la charge puisque cela demande de maintenir le bouton de tir tout en continuant à déplacer son vaisseau avec un autre doigt, ce qui n’est pas des plus pratiques. La bombe n’est elle non plus pas toujours évidente à utiliser dans le feu de l’action, et il faudra apprendre à anticiper son activation plutôt que de compter sur elle comme moyen de défense de dernier recours. Dommage qu’il ne soit pas tout simplement possible de la déclencher en touchant juste brièvement l’écran avec un second doigt comme dans Phoenix ou rRootage, sans avoir à “viser” le bouton adéquat; une remarque valable pour nombre de shoot’em ups tactiles d’ailleurs. Notons enfin que le jeu est compatible avec l’icade, cet accessoire qui permet de transformer l’iPad en mini borne d’arcade.


Graphiquement le tout passe très bien à l’écran. C’est propre et net, et les Raiden Fighters, avec leurs graphismes très soignés et leur niveau de détail élevé, sont particulièrement impressionnants. On a beau commencer être habitué à voir tourner des titres arcade de grande qualité dans le creux de nos mains (merci CAVE !), cela produit toujours son petit effet ! Les options permettent de jouer soit en full screen soit en mode fenêtré, avec une zone jouable plus petite mais des ratios originaux respectés. Enfin, un filtre graphique peut être appliqué afin de lisser légèrement les graphismes du jeu, à réserver à ceux qui ne seraient pas fans des pixels apparents.

C’est malheureusement du coté des performances que Raiden Legacy pêche un peu. Sur iPod Touch 4, un device qui n’a “que” deux ans, le frame rate a tendance à jouer au yoyo, avec de forts ralentissements qui se ressentent aussi sur la musique. Gageons que les appareils plus récents seront plus à l’aise pour faire tourner tout ça. L’aspect sonore semble également avoir posé problème aux équipes de DotEmu puisque le résultat est très décevant, avec un mauvais mixage, des musiques proches de l’inaudible et des sons parasites qui noircissent un peu trop le tableau, surtout sur Raiden Fighters 2 et Jet. Autre point ennuyeux : l’autofire de Raiden est beaucoup trop lent, empêchant ainsi de jouer aussi efficacement que sur l’original puisque la fréquence de tir n’augmente pas lorsque l’on s’approche des ennemis ou du haut de l’écran. Enfin, quel que soit le score réalisé en fin de partie, un pop-up indique toujours la mention “nouveau record”, ce qui, couplé à l’absence de sauvegarde de score en local, permet difficilement d'apprécier notre progression. Mais rassurons-nous : l’équipe de DotEmu a déjà promis un patch qui devrait sortir rapidement pour corriger la plupart de ces problèmes !

Nous avons donc là une compilation tactile de quatre grands noms du shoot’em up dont les qualités ne sont plus à prouver, plutôt bien adaptée au support et agréable à jouer. Essayer tous les jeux, tous les vaisseaux, découvrir tous les secrets et partir en quête de high scores promettent de très nombreuses heures de jeu nomades ! Malheureusement ce portage n’est pour le moment pas dénué de défauts, l’aspect sonore raté et les soucis de performance (directement liés au device utilisé) étant particulièrement gênants. La note finale pourrait d’ailleurs bien augmenter d’un point si ces problèmes sont résolus prochainement. Mais ne boudons pas notre plaisir : pouvoir se lancer à tout moment dans une petite partie tactile de Raiden en sortant juste son smartphone de sa poche est en soi un luxe dont nous aurions tort de nous priver !

5 jeux liés : Raiden, Raiden Fighters II, Raiden Fighters Jet, Raiden Fighters, Raiden Fighters Aces
Graphisme : aussi bons que dans les versions originales
Son : malheureusement catastrophique, en attendant une MàJ...
Avis du testeur :
7/10
Avis de 14 visiteur(s), moyenne : 8.84
9/10
Vos commentaires sur Raiden Legacy ( Ajouter un com)
Psycz, le 17/12 à 10:44 : Injouable au tactile sur GS3 ! En esperant une mise a jour...
Page n°[1]