Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3548 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Mixon3000, Gokaired, Gokairedo.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 22-07-14 (RSS) :
Ajout de l'ancêtre Megalopolis SOS, premier shmup de Compile par Yace et d'Astebreed sur PC par Alec.

156 mots dans le dico.
1353 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Astebreed
- Megalopolis SOS
- Crimzon Clover World Ignition
- Orgasmatron
- Shinjinrui – The New Type
- Zanac
- Bishoujo Control
- Star Fighter
- Air Barrage
- Cannon Spike
Les 15 derniers...


Google+
Ibara Kuro Black Label
Ibara Idinaloq
Arcade Année : Testé par Tous les articles de Radigo
Editeur : Cave Dernière màj. le 02-11-2010
Deux joueurs simultanés
Scrolling Vertical










Pourquoi ce titre? : Kuro signifie “noir” en japonais.

Ibara avait sonné les trompettes de la révolution chez Cave à sa sortie : un rejeton de Battle Garegga sous le giron des créateurs de DoDonPachi, qui a finalement bien fait la nique à tous ceux qui croient dur comme fer que des concurrents sont forcément des ennemis. Le jeu restant profondément marqué par les mécaniques de Garrega et de ses suites il était légitime de poser la question interdite : et si Ikeda avait pris le projet en main, ça aurait donné quoi ? La réponse sort l’année suivante et s’appelle Ibara Kuro Black Label (IKBL).

Il convient tout d’abord de préciser que IKBL n’est pas Ibara Arrange (le mode PS2). Contrairement à certaines rumeurs qu’on a pu lire ces 2 jeux ne partagent que quelques similitudes mais se jouent différemment.

Contrairement à la majorité des version Black Label de chez Cave ce Kuro est un jeu profondément différent de sa version standard. Visuellement tout d’abord, on note l’apparition d’une jauge de rank donnant le niveau de difficulté du jeu, des barres de vie des boss, de tout un tas de compteurs qui apparaissent à l’écran et d’une zone circulaire autour de l’avion qui symbolise le principal changement de cette version : la zone de scratch. Le jeu se joue désormais à 4 boutons :
- le bouton A devient le tir “Cave style”, il ralenti l’avion, oriente automatiquement les modules annexes vers les ennemis (donnant une impression de puissance bien supérieure à l’Ibara classique) et fait apparaître la zone de scratch.
- le bouton B reste la bombe, avec sa variante “Hadou gun” si on le maintient et qu’on a une bombe pleine en stock. Petite différence : seule la partie avant du Hadou (celle qui avance) fait apparaître des bonus.
- le bouton C devient le tir “Raizing style”, exactement comme dans Ibara.
- le bouton D fait son apparition, comme dans Ibara Arrange (PS2), il permet de changer l’arme secondaire en cours.

La plupart des patterns ennemis (et le level design global) sont similaires à Ibara classique. On remarque tout de même quelques détails bien finement modifiés comme par exemple le premier pattern du 2è boss qui devient enfin négociable pour le commun des mortels, ou la meilleure lisibilité globale des boulettes (pas de trainées floues), ou encore la hit box visible pendant le scratch mode (bouton A).

Dernier état des modifications notable par rapport à Ibara Classique, la tracklist subit 3 modifications aux niveaux 1, 4 et 5.

Comme tout Black Label qui se respecte, le scroring system est au coeur du game play. On garde les médailles chères à Raizing, sauf qu'elle peuvent être aspirées automatiquement par l'avion du joueur, autorisant plus de flexibilité dans les déplacements si on veut conserver sa chaîne. Les médailles commencent la mécanique de scoring optimale de IKBL :
- ramasser des médailles fait monter le rank.
- le rank fait grandir la zone de scratch (elle devient rouge) et les tirs ennemis peuvent inonder l'écran ! Chaque boulette scratchée monte un compteur, le XTC (attention les yeux : le eXtreme Terror Counter !!) qui peut monter jusqu'à 9999.
- lorsqu'on réalise un bullet cancel les boulettes sont converties en roses et le XTC multiplie la valeur des roses.
- les roses ramassées baissent le rank et gonflent le score.

On peut (et on doit) néanmoins moduler la séquence tout au long du jeu. Et c'est là que le jeu fait fort, car même si certains chemins semblent bien meilleurs on arrive toujours à retrouver une bonne dose de points (et de fun !) en expérimentant des trucs. On peut aussi facilement juguler le rank (et voir l’impact de ce qu’on fait grâce à la jauge) à coup de bombe dans un pattern pour calmer le jeu et se concentrer sur la survie.

IKBL est donc un shmup bizarre, plus vraiment un Yagawa, ni complètement un Ikeda.

(pour plus d'infos sur les particularités de ce IKBL, le topic sur le forum

1 jeu lié :
Site conseillé
Graphisme : Plein de jauges et des boulettes plus lisibles que dans Ibara
Son : La tracklist est un peu chamboulée, mais le reste est identique.
Avis du testeur :
9/10
Avis de 16 visiteur(s), moyenne : 9.62
10/10
Vos commentaires sur Ibara Kuro Black Label ( Ajouter un com)
Hairy, le 17/01 à 12:09 : Personne pour me répondre :(
Hairy, le 06/01 à 14:26 : Ca fait envie! Il fonctionne sur émulateur please?
Alexileptique, le 02/11 à 21:33 : j'y jouerai bien a celui la!
Page n°[1]