Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3679 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Laudec, Islandpatmos, SOKIDAWN.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Super Aleste
Super Airzonk Super Chain Crusher Horizon
Space Megaforce
SuperNES Année : Testé par Tous les articles de Yace
Editeur : Compile Dernière màj. le 08-04-2013
Un joueur
Scrolling Vertical











Ami intellectuel, il est l'heure de te quitter, car je vais me mettre à Super Aleste, et pour ce faire j'ai surtout besoin d'affûter mon sens de la tuerie. En clair, ce titre est un opus légendaire d'une saga légendaire.
Super Aleste est un shooter vertical composé de 12 niveaux, mais il serait plus juste de dire 9 niveaux, les areas 3, 6 et 9 apparaissent plus comme des niveaux bonus, car gorgés de cadeaux cachés et permettant d'exploser son score. Sorti en 1992, à une période où bien peu auraient misé sur la SNES pour les shmups, ce titre allie réalisation technique impeccable et gameplay étonnamment évolué pour l'époque.

Les graphismes, s'ils manquent de finesse au premier abord, sont en fait très riches et fourmillent d'effets proprement hallucinants. Mais ils restent assez simples, il faut donc disséquer le jeu pour en comprendre toute l'étendue.
La grande force de Super Aleste est d'être un concentré incroyable de nouveautés en dépit d'une trame et d'un aspect on ne peut plus classiques.
Cela commence par une animation sans le moindre - et j'insiste - reproche. Les ralentissements qui gangrenaient le shoot them up sur SNES ne sont plus qu'un lointain et mauvais souvenir. Mais non content de mettre fin à ces ralentissements, le jeu vous propose des effets qui décoiffent littéralement. Ca commence doucement, par des effets de transparence qui imitent les nuages au stage 1. Puis ça démarre avec l'incroyable et l'inégalée station spatiale du stage 2. Au début, elle n'est qu'un petit tas de pixels, mais grace aux zooms et aux rotations parfaitement maîtrisées, elle devient vite énorme au point de constituer tout le level! Du jamais vu. Au stage 4, une incroyable distorsion d'écran personnifie un système solaire à flamme élastique et des planètes grossissent et se réduisent d'un coup, au stage 5 les scrollings en parallaxe donnent une authentique impression de profondeur, accentuée par des ennemis qui attaquent en zoomant...
Le stage 7 est d'une rapidité jamais vue et ce malgré les myriades de sprites à l'écran...

Compile a également reprit le concept de l'armada ennemie initié par R-Type 1 et 2, à ceci près que les vaisseaux ennemis volent en éclats sous vos tirs, ou tout seuls... Et ces éclats sont eux aussi un danger.
L'armement est de même très développé. Le jeu vous propose 8 tirs, dont l'évolution se situe sur une échelle allant de 0 à 6. Votre degré d'arme est aussi votre jauge de vie: si vous êtes touché alors que votre arme est au niveau 0 ou 1, vous explosez. Ces armes comportent en vrac: un tir multiple, un laser, des boules tournoyantes, un tir directionnel, des missiles auto-guidés, un tir qui évoque le beam de R-Type, des satellites d'attaque et un "tir à dégénération". Des power-ups vous aideront à faire évoluer votre tir.
Et Super Aleste est un jeu intelligent: même si votre tir a atteint sa puissance maximale, les power-ups récoltés par la suite sont gardés en mémoire et rendront votre reconquête de puissance plus rapide après un heurt ou un crash.
Votre armement en plus de tout ceci peut être customisé par une pression sur la gâchette L de votre pad! Les tirs sont modifiés, rendus auto-guidés, les satellites bloqués (idéal pour quadriller l'écran!). Tout ceci vous permet dès lors d'élaborer un système offensif très varié, au point que chaque joueur y trouvera son compte, du gros bourrin au fan de technique, du joueur offensif au défensif.
Terminons en signalant l'inévitable smart bomb au balayage très étendu, utile pour faire le ménage.
Certains bonus, une fois détruits, se changent en bombes vertes annihilant tout ennemi à l'écran, boss exceptés.

Super Aleste a également ceci d'original qu'il vous faudra également lutter contre le décor. Les sections labyrinthe sont légion (stages 5, 8, 10 et 11) et de nombreux éléments du décor plus ou moins faciles à détruire obstrueront souvent votre progression. Certains de ces éléments cachent power-ups, bombes et smileys 1-UP, alors détruisez-les le plus possible.

Certains passages augurent même subtilement des futurs manics shooters. Les écrans sont remplis en permanence et demandent une bonne vision d'ensemble afin de ne pas se laisser déborder et les modes Tricky, Hyper et Wild en rajoutent encore, les ennemis abattus se changeant en boulettes quasi-indestructibles! Une prouesse inégalée sur la 16 bits de Nintendo... Comment est-ce possible? Tout simplement parce que les programmeurs ont allégé la tâche du processeur central de la console en greffant des calculateurs supplémentaires sur le jeu lui-même... Une innovation technique qui porte ses fruits.

Le jeu permet également de choisir la vitesse de son vaisseau parmi 4 degrés (fondamental de savoir user de la bonne vitesse surtout dans les modes les plus difficiles) et alterne entre shmup à continue immédiat et shmup à checkpoint selon votre nombre de vies restantes.
Et que les amateurs de scoring se réjouissent, car l'évolution de votre tableau de chasse est assez vertigineuse...

La bande son est très mélodique et peut plaire ou déplaire; mais les thèmes des boss (il y en a 3) et les bruitages d'explosions sont fantastiques.

En résumé: des décors regorgeant d'effets graphiques, une animation parfaite dans la gestion des sprites, des effets inégalés, une bande-son digne de passer en boite de nuit, des bruitages incroyables, un gameplay d'une richesse inouïe malgré son apparence classique, un niveau de difficulté suffisamment élevé voire carrément inhumain en Wild et Hyper et un système d'armement parfaitement géré et très spectaculaire font pour moi de ce Super Aleste le shoot them up le plus parfait tous supports confondus. J'ai toujours pensé que la perfection n'était pas de ce bas monde, mais là, j'en serai presque à revoir mon jugement. Dommage qu'il n'y ait pas de décimales, car je le noterais alors 9,9/10... Car je me refuse à mettre 10. Mais de peu...

Liens utiles :

La série ALESTE
Tutoriel et mécanismes de base
Tutoriel et mécanismes [EXPERT]
High Scores
Superplay
Superplay commenté lors du BOS&Yace Videogame Show

5 jeux liés : M.U.S.H.A. / Aleste, Robo Aleste, Aleste, Aleste 2, Aleste Gaiden
Graphisme : Assez simples, mais gonflés d'effets impressionnants conjugués à l'animation
Son : Les musiques sont très belles, les bruitages exemplaires
Rom dispo (1533 téléchargements)
Avis du testeur :
9/10
Avis de 476 visiteur(s), moyenne : 9.63
10/10
Vos commentaires sur Super Aleste ( Ajouter un com)
, le 29/05 à 18:14 :
, le 08/04 à 21:49 : Jeu magnifique avec un arsenal tres complet est la pate grafique est au top pour la supernintendo.le jeu est impeut trop facile.
, le 17/08 à 16:46 :
Disco***, le 06/07 à 11:46 : J'adooore Super Aleste!!!
, le 12/03 à 22:19 : Super Aleste est le seul grand shoot de la SNES avec Axelay, vous auriez tort de vous en priver !
Page n°[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20]